Dans la lignée de Delors et de « Dany »

Pascal Canfin, ministre délégué chargé du Développement. JEAN-SÉBASTIEN ÉVRARD/AFP

Pascal Canfin, ministre délégué chargé du Développement. JEAN-SÉBASTIEN ÉVRARD/AFP

Le ministre délégué chargé du Développement a retenu les leçons sur le capitalisme de Luc Boltanski.
Et la complexité du monde selon Delors et Cohn-Bendit. Lire la suite

Bruno Le Roux, héritier de Mauroy et de Bonnemaison

Bruno Le Roux

Bruno Le Roux (Jacques Demarthon / AFP)

Le réformisme de bon aloi de l’ancien maire d’Épinay et du Premier ministre de Mitterrand fut le vade-mecum du patron des députés socialistes.

« Je ne suis pas entré dans la vie publique pour épouser le combat de Jaurès. Plus j’ai grandi en politique, plus j’ai penché à gauche. » L’homme qui parle ainsi n’imaginait sans doute pas se retrouver un jour à la tête du groupe socialiste de l’Assemblée nationale.

Lire la suite

Les trois Chirac de Christian Jacob

Christian Jacob

Christian Jacob, président du groupe UMP à l'Assemblée

Sur les murs de son bureau, le chef du groupe parlementaire de l’UMP Christian Jacob annonce clairement la couleur. Trois grands portraits de Jacques Chirac sont accrochés en majesté, signe d’une dévotion quasi filiale pour celui qui, de son propre aveu, amena le syndicaliste paysan dans l’arène politique.

Lire la suite

Marisol Touraine ou le Chili au cœur

Marisol Touraine, ministre des Affaires Sociales et de la Santéˆ.

Marisol Touraine, ministre des Affaires Sociales et de la Santéˆ. GARO/AFP

L’engagement n’a jamais été « un sujet » pour Marisol Touraine, c’est une tradition familiale : la brève parenthèse socialiste chilienne a déterminé la construction personnelle de la ministre des Affaires sociales et de la Santé.

« L’engagement ? Il a toujours été là. » Son regard vert brille intensément quand elle rappelle ce qui lui semble une évidence. Toujours ? « J’ai grandi dans une famille engagée, politisée, de gauche », poursuit la ministre des Affaires sociales et de la Santé. « L’attachement partisan n’était pas le sujet. Mon père (le sociologue Alain Touraine) était construit politiquement, de manière rationnelle, avec ses valeurs, ses idées. Rempli du sentiment qu’il fallait s’intéresser moins à soi qu’à la collectivité. Qu’il fallait apporter quelque chose à la société. » Quant à sa mère Adriana, décédée trop tôt, elle en parle avec émotion pour dire ce qui caractérisait cette femme accueillante et lumineuse : « la générosité, l’attention aux autres, la douceur et la gaîté ». Précision capitale : Adriana était née au Chili. Lire la suite

Anne-Marie Escoffier, de Dante à Jean Moulin, sous le nez de Pinocchio

Anne-Marie Escoffier

Anne-Marie Escoffier. REMY GABALDA/AFP.

Préfète puis sénatrice, elle a la réputation d’une battante. Chaleureuse, appréciée de ses pairs, elle puise son inspiration dans les ouvrages philosophiques de Dante ou saint Thomas. Elle reste aussi impressionnée par Jean Moulin, qu’elle considère comme un grand serviteur de la France et qui a su prendre la défense de l’autre, du faible, au nom des valeurs humaines essentielles.

De sa jeunesse dacquoise, dans les Landes, Anne- Marie Escoffier garde le souvenir des courses de vachettes aux cornes « emboulées », de la liesse des fêtes de Dax, de la puissance tranquille de l’Adour, où se reflétaient les joues ocre des frontons de pelote. Fille d’un « médecin des entreprises malades », comme elle qualifie le métier paternel d’ingénieur- conseil fiduciaire, la ministre déléguée chargée de la Décentralisation a connu très tôt cette France Lire la suite

La ballade irlandaise d’Hélène Conway-Mouret

Helene Conway-Mouret

Hélène Conway-Mouret, Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger. CITIZENSIDE/ZAER BELKALAI/AFP

La ministre déléguée chargée des Français de l’étranger trouve la source de ses suppléments d’âme en Irlande. Son parcours est atypique : universitaire et non énarque, gagnée à la cause des droits de l’homme et de la laïcité.

Il y a de l’Irlandaise chez cette Lyonnaise née à Bône en Algérie (aujourd’hui Annaba). Une blondeur aux flammèches rousses, une bonne humeur que sous-tend une énergie toute gaélique, une envie de faire et de dire qui s’exprime au premier contact, direct, simple et enjoué. À l’évidence, Hélène Conway-Mouret est à son affaire dans son rôle de ministre déléguée chargée des Français de l’étranger. Lire la suite

JJSS, le jésuite Matteo Ricci et Madame Roland, le trio gagnant de Raffarin

Jean-Pierre Raffarin

Jean-Pierre Raffarin. FREDERIC J. BROWN/AFP

Avec le sens de la formule qu’on lui connaît, le Poitevin qu’il est puise ses valeurs dans l’humanisme. Passionné par la Chine, il sait que la pensée chinoise est celle des contraires : le yin et le yang. Il y retrouve des proximités avec la pensée complexe d’Edgar Morin, qui a structuré son esprit. Son « gotha » passe par Matteo Ricci et Madame Roland, qui fut l’historienne du mouvement des Girondins ou encore Jean-Jacques Servan-Schreiber, trublion de la politique et de la pensée.

Rencontrer Jean-Pierre Raffarin dans son vaste bureau de vice-président du Sénat, c’est aussitôt partager une certaine bonhomie mâtinée de fermeté dans les idées. L’homme est aussi rond par l’accueil que tranchant par la pensée. Le verbe est fluide, précis, dynamique. Lire la suite