Le roman d’un virus

043_AUR_Constant_49

Voici peu encore, raconter notre époque et ses bouleversements exposait à l’accusation de faire du « journalisme » plutôt que de la littérature. Tout à ses recherches d’écriture (dans le sillage du Nouveau Roman) et à ses introspections (dans l’air psychanalytique du temps), le roman français avait fini par oublier le vaste monde et les histoires qu’il façonne jour après jour. Les Américains nous ont rappelé, fort heureusement, que le journalisme peut inspirer de l’excellente littérature, et qu’une intrigue financière, une épidémie, un meurtre en série constituent, aujourd’hui comme hier, une inépuisable matière romanesque, tant ces vieux scénarios se renouvellent d’une époque à l’autre.

Lire la suite

Paris sera toujours Broadway

(photo : J. Demarthon AFP)

Pendant les fêtes, au Châtelet, vous pourrez applaudir Singin’ in the Rain. Très beau spectacle en anglais, surtitré en français, encore une chance ! L’an dernier déjà, à la même saison, la presse plébiscitait Un Américain à Paris – une production maison si réussie qu’elle a été reprise avec succès à New York. On n’a pas manqué, d’ailleurs, de nous le faire savoir : comme si la capitale française avait gagné ses galons en produisant un spectacle américain digne des Américains. Alors, pourquoi s’en priver.

Lire la suite

Le Paris secret de Nicolas d’Estienne d’Orves

D'Estienne-d'Orves

C’est un pari redoutable… que d’écrire sur Paris. Peu de villes ont été autant filmées, chantées et racontées. Aucune n’a suscité pareille abondance de volumes consacrés à l’histoire urbaine, à l’épopée artistique, ou aux mœurs de ce peuple parisien « horrible à voir, hâve, jaune, tanné », comme disait Balzac.

Lire la suite

Les vrais amis de Jean-Marie Rouart

photo : J. Saget / AFP

photo : J. Saget / AFP

Notre époque le sait-elle encore ? La découverte de la littérature peut se révéler vitale, comme elle le fut pour le jeune Jean-Marie Rouart, enfant dans le Paris des années 1950, où les livres lui firent très vite l’impression d’« une île dans une vie lugubre ».

Lire la suite

Manessier l’enchanteur

Vers la nuit (Manessier - 1958)

Vers la nuit (Manessier – 1958)

À quinze ans, passionné d’art moderne, j’empruntais à la  bibliothèque tous les livres possibles sur la peinture contemporaine. J’avais également trouvé, chez mes grands-parents, des catalogues de la Galerie de France rassemblant une génération d’artistes des années 1950, et cette abstraction radieuse m’avait aussitôt subjugué.

Lire la suite

Le « E » et le « I »

photo : Jonathann Gricourt

photo : Jonathann Gricourt

C’est une question plus sérieuse qu’il n’y paraît : la distinction du « e » et du « i ». Mon neveu, par exemple, parlant de son téléphone portable, affirme qu’il faut prononcer aillephone et non iphone (comme je dis pour le provoquer).

Lire la suite

L’art, la morale et l’Occupation

Henri Dutilleux (photo : Joël Saget / AFP)

Henri Dutilleux (photo : Joël Saget / AFP)

À la Brasserie de l’isle Saint-Louis, où je le croisais parfois, les serveurs l’appelaient « Monsieur Henri ». Nous échangions quelques propos sur la vie musicale ou sur le plat du jour. Aurais-je pu imaginer qu’une sordide polémique toucherait, un an après sa mort, le compositeur Henri Dutilleux, disparu le 22 mai 2013 dernier à l’âge de 97 ans ?

Lire la suite